Comment relancer un client en retard de paiement ou un impayé avec GOOD Payeur

La fin de l’année approche, la fréquence des paiements peut se ralentir selon votre typologie de clients, ces derniers pouvant souhaiter préserver leur trésorerie au détriment de la vôtre. Il va falloir anticiper ce comportement et réagir pour ne pas subir la culture des retards de paiement de certains de vos clients sans oublier de recommander ceux qui ont un comportement vertueux. Mais comment réagir sans vexer son client, et rester efficace pour ne pas perdre son temps ?En combinant quelques principes et conseils de base avec, pourquoi pas, l’outil de relance GOODPayeur, vous pouvez optimiser l’encaissement des paiements de vos factures.

Quand relancer votre client pour le paiement de vos factures ?

Une question qui semble évidente et pourtant ! Dès le premier jour de retard, vous devez entreprendre de rappeler à votre client le respect des délais de paiement, notamment si celui-ci a des comportements légers vis-à-vis de ces derniers. Cependant, vous pouvez agir en amont de ce problème.

  • 1 facture sur 7 n’est pas conforme aux attentes des services qui vous paieront. Vérifiez la conformité de vos factures.
  • Vérifiez également que votre document a été transmis au bon interlocuteur, plus généralement, essayez de comprendre l’organisation de l’entreprise de votre client.
  • Vous pourriez également solliciter les services de professionnels de l’optimisation du poste client et de la réduction des délais de paiement. Ces consultants seront particulièrement désignés si vous êtes à la tête d’une TPE ou PME en croissance.
  • Vous pouvez, enfin, rappeler à votre client l’existence de votre facture avant échéance. Cela n’est pas inapproprié, loin de là, tout est une question de formulation. Vos clients rencontrent les mêmes problèmes que vous, particulièrement si leur entreprise est dans la même configuration que la vôtre.

Astuce : Avec GOODPayeur, vous offrez à votre client quelque chose en lui envoyant une relance avant échéance, la certitude d’obtenir un bonus sur son score GOODPayeur, s’il paie la facture dans les temps. Vous pourriez compléter votre démarche en le recommandant le cas échéant.

Comment rappeler à votre client l’existence de votre facture avant échéance (sans le vexer ! ) ?

L’outil de relance GOODPayeur propose des modèles prévus à cet effet : « Bonjour ! Obtenez un bonus en payant dès aujourd’hui la facture de [votre entreprise]. »

En utilisant GOODPayeur, vous offrez ainsi concrètement quelque chose en échange à votre client, contre la prise en compte de la nécessité de respecter les délais de paiement de vos factures. Vous pouvez même aller plus loin en le recommandant, par anticipation ou malgré un léger retard au dernier paiement, afin de l’engager émotionnellement et en lui démontrant l’effet de vos actions sur son score GOODPayeur. Vous effectuez cela sans menace, sans vexation.

Envoyez une relance GOODPayeur positive une semaine avant échéance.

S’il s’agit d’un client fidèle coupable de quelques légers retards, recommandez votre client à date d’échéance, écrivez-lui pour lui signaler avec un lien hypertexte.

IMPORTANT : Vous devez gérer correctement votre suivi comptable et le rapprochement entre vos démarches de relance et les paiements. Il ne s’agirait pas de vexer votre client. Toutefois, avec une méthode inspirée des conseils évoqués plus haut, vous limitez les risques de vexer un client qui reçoit des éléments positifs au contraire de menaces et autres mises en demeure.

Comment relancer efficacement vos clients en retard de paiement ?

Il n’est pas conseillé de relancer plus de deux fois un client en retard et il est conseillé d’exécuter toute menace écrite dans vos relances. Avec GOODPayeur, c’est différent.

  1. Vous pouvez programmer un scénario de relance qui peut comprendre plus de deux relances, sans diluer leur efficacité, notamment parce que vous pouvez alterner une phase positive avec une phase plus vindicative. Exemple de scénario :
    – Semaine -1 : Modèle GOODPayeur
    – Semaine 0 : Modèle GOODPayeur
    – Semaine 1 : Modèle BADPayeur (qui évoque le malus sur le score)
  2. Les effets de vos relances sont automatiques. Un client qui paye voit son score GOODPayeur s’améliorer, un client qui ne paie pas voit son score GOODPayeur se détériorer. Pas besoin d’agir si ce n’est modifier le statut de la facture une fois celle-ci payée (les effets sont rétroactifs en cas de retard de votre part 😉 )
  3. Ciblez les bons interlocuteurs par email et par SMS ! L’intimité d’un message SMS rappelant le paiement de la facture de votre entreprise forcera la réactivité de votre interlocuteur en captant son attention.

Astuce : Vous pouvez créer à l’avance un scénario de relance et le charger en un clic quand vous souhaitez faire traiter une facture à GOODPayeur. C’est géré en moins de deux minutes !

Et si vos démarches restent sans réponse malgré tout…

Comment gérer un impayé avec la fonctionnalité BADPayeur ?

L’outil de relance GOODPayeur intègre la fonctionnalité BADPayeur, qui vous permet de publier un impayé sur la fiche publique d’un débiteur dans un cas où vous estimez devoir signaler à la communauté son comportement de paiement, tel un avis, tout comme une recommandation, mais à l’inverse pour prévenir d’un risque de légèreté de la part de l’entreprise dans certaines circonstances.

Avec BADPayeur, vous pouvez envoyer un ultimatum à votre débiteur pour tenter d’obtenir une réaction. Mais en cas de publication, l’effet sur son score GOODPayeur sera sévère et durable.

Les outils GOODPayeur ne se substituent pas à l’intervention de professionnels du recouvrement, toutefois, à travers BADPayeur, notre outil propose un recours contextuel qui exploite un nouveau levier pour amener votre débiteur à régulariser sa situation.

Combien ça coûte ?

Pas cher, c’est le but :). Gagner du temps et faire des économies tout en gardant un service efficace. Un scénario complet avec autant de emails que nécessaire ainsi qu’un ou deux SMS vous reviendra à 2 ou 3 euros par facture traitée. Et si vous avez un besoin ponctuel, vous avez des jetons gratuits à l’inscription. Pourquoi s’en priver ?
Des questions ? Nous sommes à votre disposition.

 

Pour nous aider à contribuer à contracter les délais de paiement : Suivez-nous et partagez nos articles. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *