Retards de paiement : Les chiffres du Name & Shame – 2018

Depuis 2015, le Ministère de l’économie diffuse, par l’intermédiaire de la DGCCRF sur l’espace de son site internet, certaines condamnations pour mauvaises pratiques de paiement ou abus dans les retards de paiement.
GOODPayeur vous dresse un petit bilan 2018, pour commencer l’année 2019 en image !

94 condamnations pour retards de paiement abusifs publiées en 2018

Cela avait été annoncé, cela a été fait. Il y a eu une intensification du Name & Shame pour lutter contre les retards de paiement avec la publication des condamnations pour retards de paiement abusifs sur le site de la DGCCRF.

Le montant total des amendes publiées est de plus de 15 millions d’euros, soit plus de 3 fois le montant des amendes 2017.

Cette augmentation comporte également un élargissement du montant des amendes. Sans augmenter, les amendes minimum atteignent 2000 euros en 2018 contre 45 000 euros en 2017. Les montants maximum restent les mêmes, 375 000 euros d’amende

Est-ce tout ? Et BADPayeur et les autres ?

Pas encore de chiffres officiels, mais cela ne saurait tarder. GOODPayeur observe des réactions très rapides (une dizaine de jours) de la part des débiteurs relancés avec ses outils et la mention de GOODPayeur. Cependant cela ne comporte aucune action de Name & Shame sous la forme BADPayeur.

Est-ce que le Name & Shame a un effet sur les retards de paiement ?

Le nombre de jours de retard de paiement moyen national au début de l’année 2018 était de 13 jours, entre 2015 et 2017 cette moyenne a oscillé entre 11 et 16 jours. Au cours de l’année 2019, l’observatoire des délais de paiement devrait donner les chiffres officiels de l’année 2018 et nous donner un indice sur l’effet de l’intensification du Name & Shame à l’encontre des retards de paiement.

En complément, nous vous invitons à lire l’étude produite grâce aux outils GOODPayeur, pour mesurer les comportements de paiement et la situation des entreprises après la publication de leur condamnation par la DGCCRF.

Pour nous aider à contribuer à contracter les délais de paiement : Suivez-nous et partagez nos articles. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *