LES 10 BONNES RAISONS D’UTILISER [GOOD] PAYEUR

Pour un dirigeant de PME, les sources de préoccupation ne manquent pas. Si certaines sont liées à l’actualité – le Règlement général sur la protection des données, les effets du Brexit -, d’autres sont hélas récurrentes et toujours vives au fil des années : c’est le cas des délais de paiement.

Loin de vouloir stigmatiser les « mauvais payeurs », GOOD Payeur relève des compteurs qui ne peuvent laisser indifférents, même nos grands patrons : chaque jour 40 entreprises en France ferment leurs portes à cause de retards de paiement, tandis que 25% des faillites sont le fait d’un retard de paiement. Comme certains se sont engagés à inverser la courbe du chômage, chez GOOD Payeur c’est à la courbe des délais de paiement que nous nous attaquons.

Peu importe votre niveau de chiffre d’affaires, la taille de votre effectif ou votre secteur d’activité, chaque société a une bonne raison d’utiliser les services de GOOD Payeur…et pour celles qui n’en ont pas encore trouvé, en voici 10 mises à disposition gratuitement !

Continuer la lecture de « LES 10 BONNES RAISONS D’UTILISER [GOOD] PAYEUR »

Pour nous aider à contribuer à contracter les délais de paiement : Suivez-nous et partagez nos articles. Merci !

Retards de paiement des entreprises : la répression, ça marche ?

Pour cette première étude, GOODPayeur ® vous propose d’observer les comportements de paiement de toutes les entreprises qui ont subi le name & shame de la part des institutions, suite à une condamnation pour mauvaises pratiques de paiement et d’en tirer une analyse avant d’identifier les solutions qui pourront permettre de contracter les délais de paiement.

C’est en 2015, que le Président de la République Emmanuel MACRON, alors Ministre de l’économie, a initié la pratique du name & shame, en diffusant les noms de cinq entreprises coupables de mauvaises pratiques de paiement. Depuis, la pratique s’est structurée et intensifiée et il est possible de retrouver la publication des dernières condamnations sur le site de la DGCCRF.

Continuer la lecture de « Retards de paiement des entreprises : la répression, ça marche ? »

Pour nous aider à contribuer à contracter les délais de paiement : Suivez-nous et partagez nos articles. Merci !