Bilan 2019 : Les risques créés par les retards de paiement s’étendent toujours plus en France et à l’international

LES RETARDS DE PAIEMENT CONTINUENT À PESER SUR LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES MAIS L’ÉTAT POURSUIT LA LUTTE

Les observateurs et acteurs des marchés semblent s’accorder sur un point : les retards de paiement sont un lourd poids pesant sur l’économie et ce aussi bien sur les startups que sur les grands groupes. Le Bulletin n°221/3 de la Banque de France, par exemple, nous a soumis un constat pour le moins alarmant : les retards de paiement représentent un manque à gagner pour les PME et les ETI de respectivement 19 et 7 milliards d’euro. Le baromètre publié cette année par la société CreditSafe est venu corroborer les craintes exprimées par la Banque de France, le cabinet ARC et l’IFOP. En effet, le retard moyen pratiqué par les entreprises françaises s’élèverait à 16,2 jours avec 67,1 % des entreprises payant leurs factures hors délais en 2019. De plus, nous apprend Pierre Pelouzet, Médiateur des relations interentreprises, un quart des faillites chez les PME serait du à des retards de paiement. Les dirigeants d’entreprises semblent également concernés par ce problème. D’après le baromètre ARC/IFOP, ils estiment à 75 % que les délais de paiement devraient intégrer le rapport RSE et à 87 % qu’ils devraient être pris en compte par les agences de notation. Continuer la lecture de « Bilan 2019 : Les risques créés par les retards de paiement s’étendent toujours plus en France et à l’international »

Pour nous aider à contribuer à contracter les délais de paiement : Suivez-nous et partagez nos articles. Merci !